Une lumière dans la nuit

Argeles-sur-mer 66

« La ville s'élève par

la bénédiction des hommes droits »

La Terre vue du ciel

Le verset 11 du chapitre 11 du livre biblique des Proverbes nous enseigne que :

« La ville s’élève par la bénédiction des hommes droits, Mais elle est renversée par la bouche des méchants. »

Qui sont les " hommes droits ", qui sont les " méchants " ?

Quel camp ? Quel clan ? Quel parti ?

Qui sont les justes, qui sont les injustes ? Les bons et les mauvais ?

A priori, d'un point de vue biblique, personne ne peut-être qualifié de " bon " :

« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » (Romains 3.23)

On pourrait discuter à l'infini de l'ampleur de tel ou tel péché par rapport à tel autre, en déduire que tel individu semble meilleur que tel autre, mais qu'en savons-nous ?

Qui, à part Dieu, connait le fond de notre âme ?

Celui qui, en apparences, semble " bon ", n'est-il pas fondamentalement travaillé par des visées qu'il occulte ?

Aussi la Bible nous invite à prier pour les autorités afin que celles-ci, à tous niveaux de responsabilité, ouvrent les yeux :

« J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité ... » (1 Timothée 2.1-2)

Ces prières visent à leur faire prendre conscience de leur état de pécheur, de leurs ambitions ~ orgueil pour certains ~ cupidité pour d'autres ~ afin qu'ils s'en repentent en se tournant vers Dieu « ... qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » (1 Timothée 2.4)

Ces prières vont dans le sens de " la bénédiction des hommes droits. "

Chacun d'entre nous peut activer la bénédiction et renoncer aux mauvaises paroles, aux critiques négatives, aux médisances. Mais la " bouche des méchants " peut aussi être la nôtre lorsqu'elle diffuse des malédictions, des rumeurs, des fausses nouvelles.

« Toutes les espèces de bêtes et d’oiseaux, de reptiles et d’animaux marins, sont domptés et ont été domptés par la nature humaine ; mais la langue, aucun homme ne peut la dompter ; c’est un mal qu’on ne peut réprimer ; elle est pleine d’un venin mortel. Par elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu. De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi. » (Epître de Jacques 3.7-10)

Devons-nous pour autant être réduits au silence lorsque se manifeste une injustice flagrante ou toute autre chose que Dieu nous invite à dénoncer ?

Non !

Après avoir prié, afin que le Seigneur nous montre comment réagir, nous devrons nous exprimer : « Ainsi nous parlons, non comme pour plaire à des hommes, mais pour plaire à Dieu, qui sonde nos coeurs. » (1 Thessaloniciens 2.4)

Jésus ne s'est jamais résigné au silence ... ce qui lui a valu d'être crucifié !

En permanence, Il prenait conseil auprès de Son Père, dans la prière, avant d'agir.

Mille ans avant lui, le roi David procédait souvent de même :

« Après cela, David consulta l’Eternel, en disant : Monterai-je dans une des villes de Juda ?

L’Eternel lui répondit : Monte.
David dit : Où monterai-je ?
Et l’Eternel répondit : A Hébron. »
(2 Samuel 2.1)

Quel dommage que nos dirigeants de tous bords ne procèdent de la sorte avant de prendre leurs décisions.

« Voici les dernières paroles de David ...

Celui qui règne parmi les hommes avec justice, celui qui règne dans la crainte de Dieu,
Est pareil à la lumière du matin, quand le soleil brille et que la matinée est sans nuages ;
Ses rayons après la pluie font sortir de terre la verdure. »
(2 Samuel 23)

Prions afin que nos dirigeants règnent avec justice et dans la crainte de Dieu.

Nous verrons alors des villages, des villes, des nations s'élever dans la bénédiction des hommes droits.


Elevons notre ville dans la bénédiction !


Page d'accueil ...